Devenir Aide Soignant



Le diplôme d’état d’aide-soignant ou DEAS de niveau IV est obligatoire pour exercer le métier d’aide-soignant.
Situé à Marquette-lez-Lille à quelques minutes de Lille seulement, l’IFAS de l’AFPC formation forme depuis plus de 50 ans les futurs professionnels d’établissements sanitaires et médico-sociaux en formation initiale ou en apprentissage.

En 2023, le taux d’obtention du diplôme à l’IFAS de l’AFPC formation a été de %.

Si vous cherchez où vous former au métier d’aide-soignant(e) autour de Lille, vous êtes donc au bon endroit !

Comment s’organise le contenu de la formation aide-soignant(e) ?

D’une durée totale de 1 540 heures, la formation est organisée conformément au référentiel de formation prévu à l’annexe III de l’arrêté du 10 juin 2021.

Elle comprend des enseignements théoriques organisés en institut ou à distance d’une durée totale de 770 heures ou 22 semaines et une formation réalisée en milieu professionnel pour une durée de 770 heures correspondant à un total de 22 semaines de 35 heures.

Les épreuves de validation des modules de formation sont réalisées durant la formation en contrôle continu.

Arrêté du 10 juin 2021 relatif à la formation conduisant au diplôme d’Etat d’aide-soignant

Code RNCP : 35830

Les élèves inscrits en cursus complet de formation pour les rentrées comprises entre janvier et mars ont droit à quatre semaines de congés dont les périodes sont définies par le directeur de l’institut de formation après avis de l’instance précitée.

En quoi consiste le métier d’aide-soignant (e) ?

L’aide-soignant est habilité à dispenser des soins de la vie quotidienne ou des soins aigus pour préserver et restaurer la continuité de la vie, le bien-être et l’autonomie de la personne dans le cadre du rôle propre de l’infirmier, en collaboration avec lui et dans le cadre d’une responsabilité partagée.
Trois missions reflétant la spécificité du métier sont ainsi définies :

  • Accompagner la personne dans les activités de sa vie quotidienne et sociale dans le respect de son projet de vie ,
  • Collaborer au projet de soins personnalisé dans son champ de compétences ,
  • Contribuer à la prévention des risques et au raisonnement clinique interprofessionnel.

Le diplôme d’Etat d’aide-soignant atteste de l’obtention et de la validation des cinq blocs de compétences requises pour exercer la profession d’aide-soignant sous la responsabilité d’un infirmier dans le cadre de l’article R. 4311-4 du code de la santé publique.

Le diplôme d’Etat est enregistré au niveau 4 du cadre national des certifications professionnelles.

Quelles sont les qualités et compétences requises pour être aide-soignante ?

Les qualités relationnelles sont au cœur de ce métier : empathie, bienveillance, humanitude.

Des compétences organisationnelles, un sens de l’observation, un esprit d’équipe et une gestion du stress sont nécessaires au quotidien pour assurer une relation soignant/soigné de qualité.

Dans quelles structures et auprès de quels publics exercer en tant qu’aide-soignant ?

Le métier d’aide-soignant peut s’exercer à l’hôpital, en clinique, en structure d’hébergement comme
les EPHAD, en centre d’accueil ou directement au domicile des personnes.

En fonction du lieu d’exercice, les profils des personnes à prendre en charge varient, certaines pouvant être atteintes de maladies chroniques ou en situation de handicap et d’autres âgées ou en perte d’autonomie.

Peut-on évoluer d’aide-soignant à infirmière ?

Le métier d’aide-soignante peut être un tremplin vers le métier d’infirmière.

Il s’agit d’une évolution professionnelle courante pour laquelle l’AFPC formation peut aussi vous renseigner.

Découvrir notre article : Comment devenir infirmière quand on est aide-soignante ?

 


Conditions d’accès
  • Être âgé de – de 30 ans
  • Être recruté par un employeur. Dans ce cas, dispense d’entretien de sélection pour entrer en ifas. (nombre de places par UFA limité)
  • ou Réussir l’épreuve de sélection en l’absence d’un contrat d’apprentissage signé avec un employeur au moment de l’inscription.

Le contrat d’apprentissage peut se signer au démarrage de la formation
Le contrat d’apprentissage véritable contrat de travail passé entre l’employeur et l’apprenti.
L’apprentissage permet de suivre une formation en alternance validée par un diplôme.
Le jeune signe un contrat d’apprentissage. Il s’agit d’un contrat de travail de type particulier qui est conclu avec un employeur, le futur apprenti et, s’il est mineur, son représentant légal.

L’apprenti a les mêmes droits et devoirs que tous salariés de l’entreprise. Il bénéficie aussi des mêmes avantages.
L’employeur, de par sa signature et son approbation, s’engage à transmettre à l’apprenti une formation pratique, ainsi qu’à l’initier à un futur métier, en le sensibilisant réellement à la culture d’entreprise.
Taux d’obtention du diplôme en 2023 : en cours


Instituts de formation partenaires :

Rentrée de Janvier ou Septembre :

ifas de l’afpc – MARQUETTE LEZ LILLE : 03.20.91.79.79 
ifas – Valenciennes
ifasDunkerque
ifasMaubeuge
ifas Saint Omer
ifas Boulogne sur Mer
ifas Seclin
ifas Clermont de l’Oise
ifas Lomme
ifasSaint Venant
ifas – Armentières
ifas – Laon

ifas – Beauvais

ifasSoissons

ifasCompiègne Noyon

ifasCreil

ifasCH Arras

ifas Amiens 

ifas – Montdidier Roye

ifas – Château Thierry 

Toutes les informations sur le contrat d’apprentissage aide soignant : Cliquez ici

Se pré-inscrire

Lien Pratique
Ministère de l’Éducation nationale

 

Contenu
Inscription à la sélection : 

La sélection des candidats est effectuée par un jury de sélection sur la base d’un dossier et d’un entretien destinés à apprécier les connaissances, les aptitudes et la motivation du candidat à suivre la formation. Les pièces constituant ce dossier sont listées à l’article 6.  En raison du contexte sanitaire, l’entretien pourra être réalisé à distance. 
L’ensemble fait l’objet d’une cotation par un binôme d’évaluateurs composé d’un aide-soignant en activité professionnelle et d’un formateur infirmier ou cadre de santé d’un institut de formation paramédical.
L’entretien d’une durée de quinze à vingt minutes est réalisé pour permettre d’apprécier les qualités humaines et relationnelles du candidat et son projet professionnel
Le dossier d’inscription : 
Conformément à l’article 6 de l’arrêté du 7 avril 2020 modifié par l’arrêté du 12 avril 2021 :
Les candidats déposent leur dossier directement auprès de l’institut (…)
Le dossier comporte les pièces suivantes
  1. Une pièce d’identité
  2. Une lettre de motivation manuscrite
  3. Un curriculum vitae
  4. Un document manuscrit relatant au choix du candidat, soit une situation personnelle ou professionnelle vécue soit son projet professionnel en lien avec les attendus de la formation. Ce document n’excède pas deux pages
  5. Selon la situation du candidat, la copie des originaux de ses diplômes ou titres traduits en français
  6. Le cas échéant, la copie de ses relevés de résultats et appréciations ou bulletins scolaires
  7. Selon la situation du candidat, les attestations de travail, accompagnées éventuellement des appréciations et/ou recommandations de l’employeur (ou des employeurs)
  8. Pour les ressortissants hors Union européenne, un titre de séjour valide à l’entrée et pour toute la durée de la formation. Arrêté du 12 avril 2021, article 6 : “Lorsque le niveau de français à l’écrit et à l’oral ne peut être vérifié à travers les pièces produites ci dessus… les candidats joignent à leur dossier une attestation de niveau de langue française égal ou supérieur au niveau B2.”
– Les candidats peuvent joindre tout autre justificatif valorisant un engagement ou une expérience personnelle (associative, sportive…) en lien avec la profession d’aide-soignant

-Les candidats en situation de handicap peuvent demander lors du dépôt de leur dossier, un aménagement des conditions de déroulement de l’entretien prévu à l’article 2
ARRETE DU 7 AVRIL 2020 RELATIF AUX MODALITES D’ADMISSION AUX FORMATIONS CONDUISANT AUX DEAS modifié par l’arrêté du 12 avril 2021 : Consulter ici

 

Prochaine rentrée :
SEPTEMBRE 2024 : Contrat d’apprentissage 
JANVIER 2025 : Tous cursus

Portes ouvertes : l’ifas n’a pas prévu de JPO, cependant, si vous êtes intéressé, vous pouvez nous envoyer un email et nous vous proposerons une visite


 icon_calendrier

Dossier d’inscription :
Disponible et téléchargeable sur le site dans l’espace téléchargement ou en version papier à l’ifas de l’afpc 

L’admission définitive est subordonnée à la production au plus tard le jour de la rentrée : 

  1. Un certificat médical émanant d’un médecin agréé attestant que le candidat n’est atteint d’aucune affection d’ordre physique ou psychologique incompatible avec l’exercice de la profession à laquelle il se destine;
  2. Un certificat médical attestant que l’élève remplit les obligations d’immunisation et de vaccination prévues le cas échéant par les dispositions du titre Ier du livre Ier de la troisième partie législative du code de la santé publique.

L’IFAS de l’afpc est partenaire du CPSU : Centre Polyvalent de Santé Universitaire, Bd Vauban à Lille
Le suivi est pris en charge dès votre inscription définitive en formation
Visitez l’Institut de formation aide soignant de l’afpc : Cliquez ici pour voir la vidéo
 

PUBLICS ELIGIBLES à la prise en charge du coût de la formation

  1. LES CONDITIONS GENERALES

Les modalités de financement de la formation s’appliquent uniquement à :

  • -Toute personne admise dans un institut de formation autorisé ou une école de formation du travail social et financé par la Région Hauts-de-France et ce, quelle que soit son origine géographique.
  • -Toute personne remplissant les conditions de nationalité : français ou ressortissant d’un pays de l’union européenne, ou étranger avec un titre de séjour valide avec autorisation de travail, couvrant l’intégralité du cycle de formation, jusqu’au passage de l’examen.
  •  
  1. LES CONDITIONS PARTICULIERES
  • Pour les personnes en poursuites d’études :
  • Sont éligibles toutes les personnes en poursuite d’études sans interruption quel que soit le niveau de formation initiale (y compris ceux ayant un contrat de travail étudiant). Elles doivent fournir un certificat de scolarité de l’année en cours.
  • Sont éligibles toutes les personnes ayant achevé leur formation initiale moins d’un an avant le démarrage de la formation. Inscrits ou non à la Mission locale, elles sont considérées en poursuite d’études et doivent fournir un certificat de scolarité N-1.
  • Sont éligibles toutes les personnes dont le service civique a débuté moins d’un an après la fin de formation initiale, ET qui s’est achevé dans un délai d’un an avant l’entrée en formation ; elles sont considérées en poursuite d’études et doivent fournir le dernier certificat de scolarité et une attestation de service civique.

  •  
  • Pour les demandeurs d’emploi et les salariés en emploi précaire :

Sont éligibles les personnes :

  • Sans contrat de travail avec ou sans indemnisation de Pôle Emploi
  • Les CDD
  • Les contrats de travail temporaire
  • Les CDI de moins de 20h/semaine
  • Les personnes ayant fait l’objet d’un licenciement après la clôture des inscriptions (hors abandon de poste) et qui ne bénéficient pas d’un Contrat de Sécurisation Professionnelle (CSP)

Remarques :

L’inscription à Pôle Emploi avant l’entrée en formation n’est pas obligatoire.

  • Les salariés en emploi précaire peuvent le rester jusqu’à la veille de l’entrée en formation.
  • Les démissionnaires :
  •  

Sont éligibles toutes les personnes ayant démissionné d’un CDI de plus de 20h/semaine uniquement dans le cadre de démissions légitimes conformément à l’accord d’application relatif à l’assurance chômage en vigueur :

  • Les travailleurs indépendants répondant aux conditions d’indemnisation par le régime d’assurance chômage à compter du 01/11/2019
  • Les salariés employés dans le secteur privé
  • Les salariés employés dans le secteur public employant des salariés en CDI de droit privé.
  • Les salariés entrant dans le cadre du dispositif « démission-reconversion »

La Région Hauts-de-France ne finance pas les parcours de formation pour les personnes répondant aux statuts suivants :

  • Les travailleurs non-salariés (autoentrepreneurs, commerçants, professions libérales…) ;
  • Les personnes ayant signé une rupture conventionnelle d’un CDI après la date de clôture des dossiers d’inscription ;
  • Les non-actifs non-inscrits à Pôle Emploi (retraités…) ;
  • Les travailleurs salariés (CDI de plus de 20h, les salariés en disponibilité, les personnes en congé parental, les apprentis, les contrats de professionnalisation, les agents de la fonction publique…) ;
  • Les personnes accompagnées dans le cadre d’un contrat de sécurisation professionnelle (CSP).

Pour les salariés en CDI ou CDD, possibilité du congés de transition professionnelle. Consulter le site : www.transitionpro-hdf.fr

Droits d’inscription après admission : gratuité

Pour tout complément d’information tarifaire, nous consulter


 


Nos autres formations médico-sociale